Catégories
Prose

Dinh Cuong, la source résurgente

Dang Tien (BP60)

.

A quelqu’un qui me demanda, un jour, de présenter la peinture de Dinh Cuong en un mot, je répondis par une image : c’est une source résurgente. Réplique spontanée qui – au fil des années – s’avère comme une vue d’ensemble justifiée, depuis le processus de la création jusqu’aux œuvres accomplies. Et nous voilà, ensemble, le demi siècle en un clin d’œil.
Résurgence de souvenirs épars, de rêves inavoués, de quêtes intellectuelles angoissées, d’une adolescence tourmentée. Et qui sait, si les formes ne venaient pas de plus loin, d’une Vie Antérieure que le peintre pourrait évoquer, après le poète : « J’ai longtemps habité sous de vastes portiques » ou encore, toujours avec Baudelaire : « J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans »

Source résurgente : eau souterraine à la recherche de lumière ; et chez Dinh Cuong, de sa propre lumière, spécifique à chaque moment de ses peintures. Elle vient à la vie, épousant les aspérités du sol accueillant, alluvial ou volcanique ; ses couleurs nous chantent leur chanson aérienne, lumineuse, rocailleuse ou cristalline. L’art de Dinh Cuong est constitué de ces soleils nocturnes, égarés, qui réclament chacun son aurore et qui donnent à chaque toile autant de ferveur que de nostalgie, avec une lueur fugitive et discrète d’espérance mélancolique.

Entendons-nous : l’art en tant que création n’est jamais une naturelle réminiscence, elle exige effort volontaire, travail assidu et recherche perpétuelle. Résurgence ici, veut dire aussi gestation et souffrance, ce qui constitue l’autre face dans l’art de Dinh Cuong.

Jeune peintre, en 1963, à la sortie de l’Ecole des Beaux Arts de Huê, il s’oriente déjà vers l’art abstrait et moderne, déclarant à la revue The Gioi Tu Do, (Monde Libre), en 1967, «  Peu à peu, j’abandonne le concept d’objets réels, pour ne garder que la matière pure et spécifique de la peinture à l’huile ».
Il nous livre en même temps sa façon de procéder : « Ma toile débute toujours dans la lumière éclatante, comme une fleur qui explose, pour revenir à sa nuit bleue et noire ; résultat qui n’arrivait pas au début, il est seulement accompli après des longues expérimentations, lieu de convergence du hasard et d’un destin mystérieux ».

Confidence précieuse qui ne contredit pas l’image de la source résurgente que j’ai avancée au début ; elle la complète par l’information quant à la réalisation technique, qui est la dernière étape de l’œuvre. L’artiste créateur devient artisan réalisateur. Dinh Cuong polit, lisse, efface, estompe pour renvoyer le clair éclatant à l’ombre artistique qu’il appelle « sa nuit bleu noir ». Mais il ne sort pas du processus général de toute création artistique qui consiste à transmettre les formes du mythos à la lumière du logos, translatant le voyage d’Ulysse à l’espace Euclidien. L’art, quel qu’il soit, évolue de l’obscur à la clarté, et non l’inverse.

Louis Aragon a ce vers profond : « De quoi la nuit rêvent les roses ? »
Question étonnante. Trouve-t-elle réponse auprès de la peinture de Dinh Cuong ? Peint-il, par hasard, le rêve des roses, à travers l’imagerie de son imaginaire ?
La peinture de Dinh Cuong, dans son essence, est-elle mémoire d’une rose qui a livré au monde tout son parfum ?
Et l’art du monde serait-il autre chose que le souvenir d’un parfum ?

.

Dang Tien

Pour l’exposition de Dinh Cuong, Galerie Annam Héritage, Paris, du 28/10/2010 au 6/11/2010.

Catégories
BP Brie-Comte-Robert 2019

Invitation BP2019

Chères Amies, Chers Amis,

Nous sommes heureux de vous convier à l’Assemblée Générale de l’Amicale BPDN qui se tiendra le 17 mai 2019, chez :

Yvonne & Vĩnh Nhẫn (BP63)
77170 BRIE COMTE ROBERT

La réunion sera suivie d’un repas sur place.

Nos anciens de Montréal organisent cette année une grande fête dans la belle ville francophone, du 27 au 30 juin. Pour cette raison, l’Amicale n’organisera pas d’autres sorties à la suite de l’Assemblée générale comme les années précédentes.

Nous espérons vous voir nombreux à la réunion de Paris et vous souhaitons de belles retrouvailles si vous participez à la réunion de Montréal.

Bien amicalement,
.

ABPDN






Number of Attendees :




*Champs obligatoires

Catégories
Page d'accueil

EDITO

.

Lycée Blaise Pascal de Da Nang ……Un nom qui résonne encore dans le coeur de tous ceux qui ont eu la chance de passer une partie de leur jeunesse dans « le plus beau lycée du monde ».

Créé en 1955 à la fermeture du Lycée Français de Huế, il fut d’abord appelé Collège Français de Tourane, puis avec l’agrandissement de l’école et le changement du nom de la ville, il devint dans les années 60, Lycée Blaise Pascal de Da Nang.

En ce temps, régnait dans l’enceinte de cet immense établissement la joie de vivre et d’étudier … Lequel d’entre nous, anciens élèves, n’a pas conservé au fond de lui même, quelques souvenirs de cette époque d’insouciance, où pas à pas, nous avons appris à Être et à Devenir … ?

Transféré à l’administration vietnamienne en 1972 sous le nom de Trung Tâm Giáo Dục Nguyễn Hiền, le lycée ferma ses portes définitivement en 1975. Laissé à l’abandon pendant longtemps, il fut rasé au début des années 2000, laissant place à d’autres constructions, d’autres utilisations …

De ce que nous avons connu, seule la forteresse Điện Hải que défendait Nguyễn Tri Phương au milieu du 19è siècle a résisté au temps et aux événements. Tout le reste a disparu, complètement disparu …

… Adieu cher vieux lycée, adieu à ton grand portail qui nous accueillait année après année ; adieu à nos classes où jour après jour, nous avons appris à forger notre esprit et aiguiser nos plumes ; adieu aux grandes cours de récré où résonnaient nos chahuts et nos rires ; adieu à l’arbre banian centenaire qui nous a vu grandir, au célèbre Pont où sont nés tant de nos souvenirs de lycéens et de lycéennes ………
Adieu.

Ainsi, est-ce donc la fin d’une longue et belle histoire commune ? Que reste t-il alors de cette « famille pascalienne » de Da Nang ?
Eclatée et éparpillée aux quatre coins du monde depuis trente ans, notre communauté saura t-elle aujourd’hui se retrouver et se reconstituer ?

Rien ne se bâtit en un jour, mais pierre après pierre, retrouvailles après retrouvailles, nous vous invitons à vous joindre à nous pour relever ce défi et écrire Les Nouvelles Pages de notre histoire …

.

Amicale BPDN
bpcontacts@yahoo.fr

Catégories
Page d'accueil

Paris for ever…

UN PREMIER TOUR D’HORIZON :

Tout d’abord, les monuments à ne pas rater : Ce sont les emblèmes de Paris. Si c’est votre première visite, il faut absolument les voir . Les sites indiqués vous permettront d’avoir une première idée de ce qu’ils représentent, voire d’approfondir vos connaissances sur ces monuments : parisrama.com et paris-ile-de-france.com

–  La Tour Eiffel, le symbole de Paris et de l’ère industrielle. tour-eiffel.fr
–  Notre Dame de Paris : La cathédrale gothique, vieille de 7 siècle, surplombant la Seine. elore.com (station Saint Michel)
–  Le Sacré Cœur à Montmartre et la Place du Tertre : sacre-coeur-montmartre.com station Anvers. A visiter le soir ou encore profiter du marché Saint Pierre pour acheter du tissu.
–  Le Château de Versailles : Le plus grand château du 17ème siècle, construit par l’architecte Mansart pour Louis XIV. Il a été maintes fois copié et jamais égalé. chateauversailles.fr A noter qu’il y aura en Juillet des manifestations spéciales : les Grandes Eaux Musicales, les fêtes nocturnes…
–  L’Arc de Triomphe et l’avenue des Champs Elysées (station Charles de Gaulle – Etoile ou aller à la station Concorde et remonter les Champs)
–  Opéra Garnier : c’est l’ancien Opéra de Paris (station Opéra)
–  Le musée du Louvre et les Jardins des Tuileries, la Place du Carousel
–  Le musée d’Orsay

Pour visiter, on peut :

–  Prendre un tour organisé : s’adresser à la société Parisvision : http://www.parisvision.com ou http://www.webscapades.com/france/paris/citytour.htm
–  Faire une visite de la ville en bateau mouche (aller au Pont d’Iéna, à côté de la Tour Eiffel) : http://www.bateauxparisiens.com/english/main3.htm ou en Batobus (voir horaire et trajet http://www.batobus.com )
–  Prendre un ticket Paris carte (En vente aux escales Batobus et à la boutique Paris L’Open Tour. 39 € pour 2 jours) qui donne accès à la fois au bus Open tour et au Batobus. Sinon le bus Open tour peut être pris pour un forfait de 25 € jour et 28 € pour 2 jour.
–  ou simplement prendre le métro : prendre un billet Paris visite : 8€ 50 par jour qui donne accès aux bus et métro à Paris.

Pour une petite promenade à pied, si vous en avez le courage :
–  Faire les quais de la Seine de préférence à 2 pour une promenade en amoureux. : partir de Notre Dame, prendre les quais côté Saint Michel/quartier Latin. Vous pouvez marcher très loin, voir les monuments à partir des berges de la rivière et dépasser le pont Alexandre III où vous pourriez voir une statue de la Liberté, copie conforme de celle de New York qui est un cadeau de la France aux Etats Unis.
–  Visiter l’île de la Cité (où est Notre Dame), l’île Saint Louis (aller manger une glace chez Bertillon), puis faites les quais de la Mégisserie (côté Châtelet) pour voir les boutiques d’animalerie puis tout le quartier des Halles.
–  Faire le trajet depuis Place Concorde jusqu’à l’Arc de Triomphe : Ce qui est beau là c’est la perspective qu’on peut avoir depuis Concorde : la ligne droite qui joint Concorde, l’Arc de Triomphe et l’Arc de la Défense

Plan du métro à Paris :
Cliquez sur un des carrés de couleur pour avoir l’histoire de la station
http://paris1900.lartnouveau.com/accueil.htm

–  A lire également :
http://www.messynessychic.com/category/paris/
http://www.messynessychic.com/2012/10/22/and-what-if-we-walked-around-paris/
http://www.messynessychic.com/2013/03/20/tonight-im-taking-you-out-for-dinner-in-paris/
http://www.messynessychic.com/2013/04/15/paris-in-the-springtime-how-to-avoid-everyone/
(liens envoyés par Cao Huu Hai (BP72))

–   Photos : A Taste of Paris
https://picasaweb.google.com/105018142636671239723/ATasteOfEuropeFranceParis
Par Nguyen Bui Nhan (BP74)

.

AUTRES LIEUX A VISITER SI VOUS ETES DEJA VENU A PARIS

–  Eurodisney : prendre le RER A
–  Les Invalides, l’Ecole Militaire
–  Le quartier Latin : Bd Saint Michel, Le Panthéon, Bd Saint Germain avec le café de Flore et des deux Magots
–  La place des Vosges où habitait Mme de Sévigné et le quartier des Marais
–  Le cimetière Père Lachaise : ce n’est pas lugubre et il y a plein de tombeaux de gens célèbres
–  Eglise orthodoxe russe Saint Alexandre Nevski – 12, rue Daru 75008 Paris C’est intéressant car c’est très différent des églises catholiques
–  Le musée Guimet : musée des arts asiatiques .
–  Les catacombes de Paris (entrée, 1 place Denfert-Rochereau)
–  La Mosquée de Paris, Place du Puits de l’Ermite (5è), Métro:7,10 (on y mange un bon couscous, des pâtisseries, et il y a un hammam )
–  L’Institut du Monde Arabe 1, rue des Fossés St Bernard (5e) Métro:7,10 , station Jussieu
–  Chinagora, le centre Chinois situé à la croisée de la Marne et la Seine

.

SI VOUS AIMEZ L’ART, LES MUSEES…

–  Centre Pompidou : il y a toujours des expositions intéressantes
– La Cité des Sciences, Parc de la Villette, 30 avenue Corentin Carillou (19è), Métro 7 station Corentin Carillou ou station Porte de la Villette.
– Musée des Arts Décoratifs, Deco arts Gallery 107 rue de Rivoli (1er) Métro:7 / Palais-Royal ou Metro 1 /Tuileries
Sinon, il y a une centaine de musées comme les musées de la contre façon, médiéval, armées, arts forains, arts et tradition, Musée de l’Homme, de la magie, et ceux dédiés à des artistes connus : Dali, Delacroix, etc… Allez voir sur le site. [http://www.parisrama.com->undefined]
Si vous aimez chiner, n’oubliez pas les marchées aux puces (le dimanche) à Saint Ouen et Porte de Bagnolet.

.

LES SORTIES EN SOIREE

Les cabarets : il y a deux spectacles par soirée, le premier est souvent avec dîner (à éviter, cher et pas bon)
–  Le Lido : c’est le show un peu style Las Vegas : http://www.lido.fr
–  Le Moulin rouge : c’est ici qu’on peut voir le French Cancan : http://www.moulinrouge.fr/
–  Le Crazy Horse Saloon : plus intimiste, plus nu intégral mais bien artistique, beaucoup de jeu de lumière : http://www.cofrase.com/cabarets/crazyhorse/ Pour le théâtre : des prix discount : [http://ticketac.com->xxx]

.

LES EXCURSIONS D’UN JOUR ET PLUS (voir Parisvision pour les tours organisés)

Faisable un jour (mais si possible prévoir plus)

–  Le Mont Saint Michel : une abbaye gothique posée sur un rocher dans l’océan. En profiter pour visiter Saint Malo : la ville des corsaires ou les Châteaux de la Loire
–  Les Châteaux de la Loire : des châteaux de petite taille la plupart du temps construits sur le bord de la Loire. On en visite le plus souvent 3 ou 4 mais il y en a une bonne cinquantaine. Ils sont magnifiques tant par leur style que leur emplacement, certains comme Chenonceaux est à moitié sur l’eau, Chambord a le fameux escalier de Léonard de Vinci, ainsi que son musée au clos Lucé. Pour moi, ils valent plus le déplacement que Versailles.
–  Pour ceux qui s’intéressent à la IIè Guerre Mondiale, visiter les plages de débarquement en Normandie ainsi que le Cimetière américain est un Must ! www.6juin1944.com

En 2 jours

–  Le Futuroscope à Poitiers : c’est un musée de l’image
–  Les destinations classiques, Deauville et les côtes normandes
–  La Puy du Fou, un parc d’attraction médiéval http://www.puydufou.com/FR

Sinon, les grandes villes de France, voire la Belgique ou l’Angleterre peuvent être visitées en un jour, en allant par TGV.

.

Mérite l’attention :

–  Avignon (2h30. en TGV) : très belle ville ancienne presque entièrement piétonne avec le magnifique palais du Pape, et en Juillet, c’est le festival (des spectacles à gogo, le In (spectacles officiels ) et aussi le Off, où on peut voir des humoriste, des spectacles dansants/chantants, des pièces de théâtre pour environ 10€ !!!)
–  Marseilles, Cassis et les Calanques (TGV jusqu’à Marseilles puis louer une voiture ?)
–  Lyon, Rennes, à 2h en TGV
–  Lilles, Bruxelles, à 1h en TGV
–  Londres ; 2h30

Sinon, pour ceux qui cela intéresse, le quartier Pigalle offre de multiples spectacles intéressants …

.

Pour les hôtels :
–  FIAP Séjour international : très pratique, en plein coeur de Paris, accueille les groupes. Demi-pension (31 euros/nuit/pers). Ambiance étudiante. http://www.fiapadmi@fiap.asso.fr
–  Chaine hôtels ACCOR : offre large et variée pour toutes les bourses (35/40euros – 200euros)
http://www.accorhotels.com/accorhotels/fr/accueil/index.shtml
–  Discount Hôtel : les offres promotionnelles
–  Paris hotels
–  Hôtel Arian dans le quartier asiatique du 13è, le xóm nhà lá des habitués des réunions de Paris.
Tél : 01 45 70 76 00

.
Location de voitures :
http://www.easycar.com

.

par Tran Ngoc Diep (BP66)