>> Site Internet des Anciens du Lycée Blaise Pascal de Danang - Viet Nam


Perles

La logique à l’école


.

Dans une école du Médoc, l’institutrice apprend aux élèves les mesures de capacité.
Elle arrive aux mesures des liquides et dit : “ La plus petite, c’est… le millilitre “
Puis viennent le centilitre, le décilitre et la mesure de base qui est .... ? “
“ Le litre ! ” crient les enfants.
“ Très bien. Et qu’y a-t-il au-dessus du litre demande l’institutrice ? “
Et toute la classe en chœur répond : « Le bouchon » !

***

La suite très logique et pédagogique de cette petite blague : pourquoi les bouteilles de vin font-elles 75 cl ?

Tout le monde sait qu’une bouteille de vin contient 75 cl mais d’où vient cette contenance d’exception ?

La contenance de la bouteille de vin a été standardisée au 19e siècle et depuis les théories les plus folles sont nées de cette mesure singulière. Cela correspondrait à :

· la capacité pulmonaire d’un souffleur de verre

· la consommation moyenne lors d’un repas

· une meilleure façon de conserver le vin

· une facilité de transport.

La réponse n’est dans aucune de ces théories et encore moins dans la législation française ou européenne.

Il s’agit tout simplement d’une organisation pratique et historique.

À cette époque les principaux clients des viticoles français étaient les Anglais.

Mais nos voisins britanniques (parfois assez spéciaux) n’ont jamais eu le même système de mesure que nous.

Leur unité appelé "gallon impérial" valait précisément 4,54609 litres.

Pour éviter un casse-tête dans la conversion ils transportaient le Bordeaux en barriques de 225 litres, soit l’équivalant de 50 gallons (en arrondissant).

Et 225 litres correspondent à 300 bouteilles de 75 centilitres.

Car 300 est un chiffre plus aisé pour faire des calculs que 225.

On avait donc : 1 barrique = 50 gallons = 300 bouteilles.

Ainsi un gallon valait 6 bouteilles.

C’est d’ailleurs pourquoi aujourd’hui encore les caisses de vin sont la plupart du temps vendues par 6 (ou 12) bouteilles.

.

Vous voyez que je n’envoie pas que des bêtises ! :)

.

.